• Accueil
  • > Histoire du Royaume-Uni
  • > Le BAS MOYEN-AGE (XIV et XV°) : le pouvoir de la classe aristocratique et le féodalisme diminuent, le pouvoir du parlement progresse encore, c’est la période des grands malheurs dans l’histoire de l’Angleterre, la puissance anglaise s’éffondre.

25 octobre, 2007

Le BAS MOYEN-AGE (XIV et XV°) : le pouvoir de la classe aristocratique et le féodalisme diminuent, le pouvoir du parlement progresse encore, c’est la période des grands malheurs dans l’histoire de l’Angleterre, la puissance anglaise s’éffondre.

Classé dans : Histoire du Royaume-Uni,Le bas moyen age,Pouvoir et évênements — databaseblb @ 9:19

Après une menace de ses activités commerciales, l’Angleterre débute la guerre de cent ans contre la France et l’Ecosse : après avoir perdu une grande partie de ses territoires en France sous le roi John (Jean sans Terre), l’Angleterre voit ses activités commerciales menacées par le roi de France en Gascogne (car elle possède encore cette région ainsi que l’Aquitaine) et en Flandre (principale zone d’exportation de la laine, région détenue par le duc de Bourgogne que le roi de France essaie d’intimider).
Edward III déclare la guerre à la France en 1337, usant d’une querelle d’investiture et prétextant qu’il est l’héritier de la couronne de France, mais aussi à l’Ecosse (l’Ecosse est l’allier fidèle de la France depuis que la couronne anglaise menace son territoire, c’est la « Auld [old] Alliance »). Cette attaque contre l’Ecosse n’est pas pour déplaire au roi anglais car après la défaite face aux écossais de Robert BRUCE il lui était très difficile de convaincre les riches marchands (nouveaux détenteurs des richesses) de subventionner ses guerres, en revanche avec la menaces françaises sur leurs intérêts commerciaux la donne a changé.
L’Angleterre rencontrera de grandes victoires au début, celle de Crécy en 1346 et celle de Poitiers en 1356, qui lui permettront de récupérer les terres perdues sous le roi John. Toutefois, bien qu’ayant capturé le roi français Jean II le Bon à Poitiers et ayant signé un traité de paix à Brétigny en 1360, la France recommence la guerre quelques années plus tard avec Charles V Le Sage et le connétable Bertrand Du Gueslin. Les multiples efforts de guerres tous azimuts (notamment au nord contre les Ecossais en 1346) fatiguent les armées anglaises et celles-ci perdent progressivement tous les territoires français à l’exception de Calais.
En 1415, Henry V profite du calme dont l’Angleterre bénéficie depuis plusieurs années et des querelles entre nobles français concernant le remplacement de leur roi fou pour recommencer la guerre. Une fois encore le duc de Bourgogne se range du côté des anglais et leurs techniques militaires mettent à genou les armées français à Agincourt pourtant trois fois supérieures numériquement. En 1420, Henry V a écrasé les armées françaises, reconquis toutes les possessions anglaises perdues le siècle passé et est fait héritier du trône français en épousant Katherine de Valois, la soeur du roi (pour ces faits, Henry V est considéré comme l’un des meilleurs roi de l’histoire du pays). Le destin de la France semble alors être scellé.
Mais en 1422, Henry V meurt et son successeur est trop jeune pour régner, il n’a que 19 mois. Les français sont pris d’un sentiment national poussé par une paysanne inconnue du nom de Jeanne d’Arc, ils profitent du contexte et reprennent une par une les régions perdues. En 1453, toute la France à l’exception de Calais est revenue aux mains du roi de France. Economiquement c’est une catastrophe car les routes commerciales vers le sud de la France sont fermées ainsi que celles vers les pays-bas car la Bourgogne s’est rangée du côté de la France.

Carte de la guerre de cent ans Carte de la guerre de cent ans

Le roi Henry V d'Angleterre Le roi Henry V d’Angleterre

Jeanne d'Arc Jeanne d’Arc

L’épidémie de peste noire décime la moitié de la population : une terrible épidémie de peste noire venue d’Asie par les routes commerciales touche toute l’Europe au milieu du XIV° siècle. L’Angleterre n’est pas épargnée et paye un lourd tribut, l’épidémie l’atteint en 1348-1349 : en 1300 le Domesday Book comptait environ 4 millions de personnes, après l’épidémie il n’y en avait plus que 2 millions. Certains villages ont été supprimés des cartes et plusieurs villes se sont vues vidées de leur population le temps de passage de la peste noire. La population anglaise n’a recommencé à augmenter qu’au milieu du XV° siècle, soit un siècle plus tard.

Peste noire La peste noire en France.

Carte de la diffusion de la peste noire en Europe Carte de diffusion de la peste noire en Europe au XIV° sièce.

La guerre des roses ou la fin de la classe des nobles anglais, les Tudors installent une nouvelle gouvernance : comme dans le reste de l’Europe, les luttes intestines entre nobles et rois sont fréquentes. Les rois anglais doivent souvent se battre contre les nobles de leur royaume pour conserver leur titre mais en Angleterre les luttes sont plus rudes qu’ailleurs et durant le bas moyen-âge deux rois (Edward II en 1327 et Richard II en 1399) sont déposés et même tués par des seigneurs puissants.
Ces luttes internes à l’Angleterre trouveront leur apogée avec la guerre des roses vers le milieu du XV° siècle durant laquelle deux clans de nobles s’opposeront pour le pouvoir : ceux fidèles à la maison de Lancaster (alliée du roi, symbolisée par une rose rouge) et ceux fidèles à la maison de York (alliée du nouveau prétendant, symbolisée par une rose blanche). En effet, après avoir perdu la guerre de cent ans contre la France, les anglais accusent le coup et se posent la question de la gouvernance du royaume car le roi actuel, Henry VI, n’est pas un guerrier et semble fou. Le duc de York et ses alliés se souviennent alors que le grand-père de Henry VI, Henry IV, avait pris le trône de force après que le roi Richard II ait été déposé en 1399 sans descendant direct. Pour eux, cette investiture est illégitime car, même si Henry IV était le noble le plus puissant de l’époque, l’ancêtre du duc de York (le comte de March) était le successeur légale de Richard II. En 1460, la maison de York réclame le trône et s’oppose à la maison des Lancaster dont descend Henry VI. En 1461, après la mort du duc de York, son fils, Edward IV gagne la bataille et fait prisonnier Henry VI à la prison de Londres. A la mort d’Edward IV en 1483, son oncle, le duc Richard de Gloucester, fait emprisonner et assassiner ses deux fils pour prendre le pouvoir sous le surnom de Richard III. Mais ni la maison des Lancaster, ni celle de York n’aime ce nouveau roi et se rallient finalement à un inconnu en 1485 : Henry TUDOR, duc de Richmond et demi-gallois. En très peu de temps, il fait basculer la moitié de l’armée de Richard III dans son camps et le dépose. Henry TUDOR, ou Henry VII, devient roi d’Angleterre en 1485.
Cet épisode de l’histoire d’Angleterre sonne le glas de l’aristocratie anglaise car plus de la moitié de 60 familles nobles qui composent le royaume s’est entre-tuée pendant cette guerre. La voix est dorénavant libre au nouveau roi Henry VII pour entreprendre des réformes du pouvoir.

Guerre des roses La guerre des roses

Le roi doit justifier ses dépenses devant le parlement : le pouvoir grandissant de la classe nouvelle lui donne confiance en elle. Lorsque qu’Edward III demande au parlement la mise en place d’une taxe supplémentaire, la chambre des communes profite de l’occasion pour exiger du roi que celui-ci présente ses comptes s’il souhaite voir sa demande exhaussée. A dater de ce jour, le roi devient « auditable fincaièrement » par le parlement et doit justifier ses dépenses.

La justice s’organise autour des JPs : les rois font de moins en moins confiance aux seigneurs depuis le XII° siècle, Edward III fonde en 1360 les justices of peace alias JPs. Ce sont des membres de la gentry anglaise qui ont la charge de prendre des décisions de justice concernant tous les petits délits et crimes dans les campagnes.
Encore une fois, le pouvoir qui était aux mains de l’aristocratie (dans ce cas le pouvoir judiciaire) passe dans celui de la classe moyenne. A ce jour, les JPs existent toujours mais pour des problèmes de très petites envergures.

Laisser un commentaire

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux